Le miel, on sait en faire en France, alors achetons-le !

Portion de miel toutes fleurs liquideAimez-vous le miel ? Oui sans doute, mais comment le choisissez vous ? Avez-vous déniché la perle rare ? Voyons voir ce qu’on nous propose dans nos hypermarchés, marchés ou producteurs locaux…



La production et la consommation de miel en France

Les Français en consomment environ 40 000 tonnes par an, alors que la production est de l’ordre de 18 500 tonnes/an (et encore, 2016 a été une très mauvaise année pour la production de miel, avec seulement 9 000 tonnes produites !) Ce qui implique qu’il faut importer la différence (ou réduire notre consommation ?).

Mélange de miels originaires et non originaires de la CE

Alors ce miel importé, c’est quoi ?

Mélange de miels originaires et non originaires de la CE
Origine UE et non UE : mais ça vient d’où alors ?!

Et bien il peut provenir de partout dans le monde : Europe de l’est, Espagne, Amérique latine, et surtout Chine (plus gros producteur mondial avec plus de 400 000 t/an, et des pratiques apicoles pas vraiment surveillées : ruches sur-nourries au sirop…)

Ensuite, les conditionneurs peuvent mélanger différents miels dans le but d’avoir un gout homogène d’une année à l’autre. C’est bête, mais moi, je préfère qu’un aliment change de gout de temps en temps, et que mes papilles soient capable d’en apprécier les variations gustatives !

Et souvent, le mélange se fait à chaud, ce qui dégrade encore un peu plus la qualité du miel.

Bref, pas simple de s’y retrouver !

Et le bio ?

Bon déjà, on est d’accord, garantir qu’un miel satisfasse le cahier des charge de l’agriculture biologique, c’est une gageure : les abeilles butinent où elles veulent, fleurs « bio » ou pas bio. Sachant qu’une abeille à un rayon d’action d’environ 5 km, il faut une sacré zone apicole vierge de tout pesticide pour y arriver.

Mais alors du bio comme celui ci-dessous, avec des origines hors CE, ça devient vraiment compliqué d’y croire :

Mélange de miels Bio originaires et non originaires de la CE
Le bio d’on ne sait où…

Et le miel français alors ?

Sur certains pots, on peut trouver la mention « Origine France«  ou « miel récolté en France » (comme ci-dessous).

En fait, certains apiculteurs sont plutôt des conditionneurs. Ils peuvent acheter des fûts de miel à d’autres producteurs, et faire de la mise en pots ensuite. Ceci les autorise à indiquer leur adresse locale sur le pot, ce qui est rassurant pour le consommateur. Mais en vérité, ce miel ne vient pas forcément de la région et peut avoir traversé la France.

Pots de miel produit en Isère (France)
Miel récolté en France

Au final, mieux vaut de toute façon éviter les miels à bas prix de supermarché, comme disait l’autre, « c’est de la meeee..rrrr…de ! ».

Ensuite, privilégier les miels d’origine France, et idéalement, selon son lieu de résidence, se fournir auprès d’un apiculteur local.

Abeille prise en gros plan (mode macro) sur une fleur jaune, pleine de pollen
Heureusement, il reste encore des abeilles par ici !

Plus de conseils pour choisir au mieux votre nectar par ici.

Allez, a vous de trouver un producteur local, et hop, à vous les bonnes tartines mielleuses sur du « pain des Fleurs » sans gluten.

MAJ : un article intéressant sur l’effet des pesticides sur les abeilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML et Attributs utilisables :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :